"Ederson parle la même langue que moi ? Sérieusement ?"

GiGeo, nouveau serviteur de LaMadjer, était invité chez Aleks de Footbook en compagnie de Loïc pour admirer le désormais classique OL-Real de la LDC. Un classique qui nous permet de mesurer l’écart entre le Lyon des années Le Guen et celui de Garde. Que Dieu les garde car ce Lyon ne rugit plus et perd même à domicile, pour la première fois, face au Real. Les lionceaux ne sont pas que sochaliens et s’inclinent logiquement face à meilleurs qu’eux.

Les buts 

Doublé de Cri-Cri d’amour à la 24′ et à la 69′ (sp).

Les enfants

H. Lloris : a sauvé la baraque plus d’une fois, abandonné aussi par sa défense plus d’une fois. Bref, il était une fois un grand gardien qui vivait dans un royaume restreint et qui devrait voir plus grand. Ne peut rien sur les deux buts, il part du bon côté sur le pénalty de cri-cri d’amour. (8)

A. Réveillère : devrait se réveiller. S’est fait littéralement violer sur un petit pont d’Ozil. Il fallait oser. A le mérite de ne pas se décourager et d’aller au contact, du début à la fin du match. (5)

Cris : les copains et GiGeo se permettaient de parier à quelle minute le policier sortirait sur blessure. Tristant se permettait même un « criscifier » qui mérite de rester dans les annales. Manque de pot, c’est Lovren qui nous a lâché. Cris a fait un bon retour, solide et imposant. GiGeo a juste peur qu’il se blesse à chaque contact. L’arthrose à son âge … (7)

D. Lovren : sorti sur blessure (trop de levrette ?) à la 39″ et remplacé par Koné qui n’a pas été mauvais mais sans plus. La qualité de Koné mérite d’être connue. (6)

O. Dabo : allo maman bobo ? Transparent, Ousmane a du se faire houspiller par son coach tant sa performance fut médiocre. Il faut d’abord que Lyon se trouve un véritable ALG. (4)

M. Gonalons : le chouchou lyonnais de GiGeo n’a pas démérité au milieu, se battant comme un lion. Mais face à Barberousse, dur de soutenir la comparaison. (6)

K. Kallstrom : l’Ôtre chouchou de GiGeo n’a pas été mauvais non plus. Le problème, c’est qu’il n’a pas vraiment été bon non plus. En même temps, quand on se prénomme Kim.. où sont passées ses frappes tonitruantes ? (5)

Ederson : tiens, il n’est plus bléssé ? Ederson jouait donc son quatrième match avec Lyon, ce qui en soit, est déjà un exploit. Malheureusement pour lui, le manque de compétition se fait cruellement sentir, il a quasiment raté tout ce qu’il a tenté. Et dire qu’il devait remplacer Junih ! Remplacé par Belfodil. (4)

Y. Gourcuff : la bonne surprise selon GiGeo. Yo’ dégage une confiance qu’on ne lui connaissait pas, quelques bons choix dans une attaque plutôt en perdition, des coups francs bien tirés. Continue mon enfant, tu es sur la bonne voie. (6)

J. Briand : pourrait se résumer par un « n’a pas brillé » mais cela serait trop facile et GiGeo se ferait tirer les oreilles par Val le tyran. Jimmy était sur courant alternatif, mais globalement ce mec manque cruellement de réalisme. Il faut lui expliquer que la LDC ce n’est pas vraiment canal jimmy ! (4)

B. Gomis : la panthère a beaucoup tenté, là encore, comme petit Jimmy, sans grande réussite. Mais GiGeo croit en ce joueur, va Bafé, va, vogue vers ton destin ! Tu peux le faire ! (6)

Et sinon

- Di Maria, telle la vierge,  s’est fait violer tout le match. Un vrai pèlerinage d’efficacité s’impose.

- GiGeo se demande si les recrues madrilènes ne sont pas recrutées selon le diamètre du tarin ? Il n’y a pas à dire, les recruteurs ont du flair !

- Autre citation qui restera dans les annales à propos de Cris : « ce rose (maillot) avec ce crâne chauve, on dirait une quéquette » Merci Lucille.

- Lyon voit sa qualif’ s’éloigner, en même temps, quand on voit la profondeur du banc et la rentrée de Belfodil, GiGeo se demande si le championnat n’est pas suffisant.

- Cricri marque son 100ème but avec le Real. Et adopte le même style de coupe que son futur coéquipier Neymar.

SUR LE MÊME THÈME

2 réponses

  1. Morgan dit :

    [...] A lire sur LaMadjer – Les notes de Lyon – Real Madrid [...]
    +1

Laisser un commentaire